Where is the sun ??

Publié le par Matt25

Après mon week-end passé à la maison, en train de retourner dans ma tête la poudreuse que j’aurais dû avaler, il n’était pas question de rester une nouvelle fois à Christchurch. Matt le baroudeur is back ! Bon, barouder c’est bien gentil, mais encore faut-il trouver avec qui, où et comment.

Je vous explique comment je fonctionne, c’est très simple, tout tient en un mot : le réseau. On m’avait prévenu qu’en école d’ingénieur il fallait avoir un réseau en béton, travailler son réseau, encore et encore.. je crois que je l’ai bien compris. J’ai une sorte de hiérarchie de mon réseau dans ma tête, et je contacte les gens suivant où je veux aller, combien de temps, pour faire quoi, etc..

 

Il se trouve que pour ce week-end, je me voyais bien du côté de Kaikoura, un classique de l’île du Sud, à 3 heures de voiture au Nord de Christchurch. L’attraction principale de la région est les baleines, un endroit unique pour les observer, en plus on est pile dans la bonne période de l’année. J’ai donc rabattu deux français et deux allemands pour m’accompagner. Le programme initial était de se balader en quad sur la péninsule samedi, rencontrer des phoques, rigoler un peu, et de faire le whale watching dimanche.

 

Briefing vendredi midi avec mes collègues. C’est là que les problèmes commencent. J’avais demandé aux français de s’occuper de la voiture, pas de voiture. Embêtant. Pour le reste, je me suis débrouillé, tout devrait rouler. Seul petit changement dans l’après-midi, les français ne sont plus du voyage, des boulets, en fait ce n’est pas plus mal. Ca fait deux mois qu’ils sont là, ils ne parlent pas anglais et ne sont pas sorti de la ville, j’aurais dû me méfier. Me voilà donc avec mes deux allemands sur les bras, 17h30 vendredi pour décider ce qu’on fait ce week-end. Le problème majeur est la météo. Ils annoncent de la flotte, juste sur Kaikoura pour tout le week-end, et du beau temps partout ailleurs. Au début je croyais à une blague. Le petit nuage au dessus de ma tête qui me suit partout. Les débats sont houleux, Kerstin veut aller à l’Ouest, moi je veux rester sur les baleines, et Tobi est partisan du Nord. Aïe, ça s’annonce tendu. J’écris ces lignes, on est vendredi 21h et je ne sais pas où on va demain. Au Nord, au Sud, à l’Ouest, à l’Est.. qui sait, on verra. Ca ne me stresse pas, au contraire, c’est l’aventure..

 

Comme d’hab’ ne manquez pas le report complet lundi, si je reviens, car avec la conduite à gauche, on ne sait jamais..

 

Et merci d’être de plus en plus nombreux à vous arrêter sur mon blog !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DrVince 24/06/2006 01:07

coucou cousin (-s,-es,oncle et tante) et bien nous decouvront avec clemence la vie montrealaise... plutot agreable... mais je pense faire de blog car nous n'avons que le bas debit a l'appartement.. donc un peu galere pour les photos... et désole de squatter le tien pour donner ces quelques nouvelles... A bientot...

Matt 23/06/2006 12:37

C'est vrai que les pros de la jeunesse et des sports ont le temps de lire et relire mes articles.. enfin j'me comprends!!

alain bailly 23/06/2006 10:45

comme ton blog est de+ en + lu , corrige et écris pérégrination et non perigrination. C'est un petit détail, mais qui n'échappe pas à l'oeil des pros de la jeunesse et des sports.
Bon week-end et sois prudent avec les phoques. Ne jamais leur tourner le dos. Comme dans le haut-Doubs
Hopfenblume