Willowbank Widlife Reserve - All Blacks vs Wallabies – Lake Tekapo

Publié le par Matt25

 

Tout un programme, rien que d’écrire le titre de l’article me fatigue, je vous raconte même pas le week-end..

 

Samedi s’annonce plutôt tranquille, un petit passage chez le coiffeur est nécessaire. Le coiffeur chez les kiwis c’est 5 euros. Oui oui vous avez bien lu. Il y a des raisons à cela, le service n’est forcément pas le même, les voici, vous allez comprendre. Je débarque dans un boui-boui, une espèce de cuisine désafectée, il y a une queue impressionnante. Je me demande si je suis bien chez un coiffeur. Deux kiwies en tablier sont en train de coiffer, le verbe tondre – voir même massacrer – serait plus approprié pour décrire leur activité. Je m’assieds en attendant mon tour, personne ne m’a encore adressé la parole. J’attends un bon quart d’heure quand la grosse femme en tablier se retourne vers moi : « Ready ? »  Oulala, je commence à regretter sévère. J’avais préparé mon speech, avec le vocabulaire et tout et tout pour décrire la coupe de cheveux que je désirais. Hélas, pas eu le temps d’en placer une, j’en rigole encore maintenant. Je m’assieds sur le fauteuil. Ce sera donc coiffeur, version boucherie charcuterie, si vous me passez l’expression. J’ai vite abandonné mes vaseuses explications pour me concentrer sur la tondeuse, qui venait heurter ma tête avec un rythme bien régulier. Bing, Bing .. Bref, Bing Bing pendant 2 minutes. Tout va très vite. Finalement c’est autant de sensations que de sauter de l’avion, et en moins cher. La tonte terminée, j’ai quand même eu droit à un miroir pour la vue sur ma nuque. « C’est bien massacré, c’est bon, nickel ! ». Et allez hop, pas le temps de dire ouf qu’un kiwi était déjà à ma place. So much fun ! Juste un regret, j’aurais dû emmener l’appareil photo. Mais bon, je pouvais pas savoir.

 

J’ai passé l’après-midi  au Willowbank Wildlife Reserve, tout ça pour dire un zoo, l’objectif principal étant de voir un kiwi. Je vous soule avec mes kiwis depuis le début, mais j’en ai encore jamais vu. L’erreur est réparée. C’est plus gros que je ne pensais, et impossible de vous ramener une photo, ils vivent la nuit. Par contre il y avait des « eels », des grosses anguilles qui peuplent les rivières de NZ, impressionnantes.

 

 

Avec ma coupe toute neuve de bon blaireau, court derrière, court devant, et court dessus, j’ai des billets pour le match des All Blacks ce soir, contre ces bloody de Wallabies, les australiens pour les non-afficionados de Pierre Salviac, et dieu sait si ils sont nombreux.

Ca c’est pour la bonne nouvelle, la mauvaise nouvelle est que je me traîne encore mon pansement d’allemande. Elle a trouvé le bon filon, elle me suit partout, et du coup se ballade pas mal. J’ai déniché deux canadiens qui nous emmène gracieusement jusqu’au Jade Stadium. On prend place, à 20 mètres de la pelouse, un peu avant la ligne d’essai. Parfait. Les kiwis sont à fond, il y a des banderoles marrantes, genre « I support 2 teams in rugby : NZ and anyone else playing Australia ». Le ton est donné, les kiwis et les aussies ne s’aiment pas trop, voir pas du tout. L’ambiance est plutôt calme, pas de chants de supporters,.. c’est peaceful. Les australiens ont pris une magnifique torchette, 32 à 12 pour les Blacks. Noter qu’il est tout à fait permis de piccoler au stade, et qu’un nombre conséquent de spectateurs étaient bourrés avant la fin de la rencontre. Sympa comme expérience.

 

Dimanche, jour de baroudage par définition. J’avais aucune envie de rester collé à Christchurch, alors j’ai bougé mon boule pour organiser une petite virée. J’aime pas trop organiser d’habitude, mais là j’étais bien obligé. Direction le Lake Tekapo. J’ai pris par la main mon pansement d’allemande, un canadien prof à la fac, et deux autres français jamais sortis de la ville, des bleu-bites en quelque sorte. On les reconnaît lorsqu’ils dégainent l’appareil photo au premier lampadaire à la sortie de la ville.
Je me suis donc tout cogné, de la location de la bagnole à la rando.. Gros coup de bol, il a fait grand beau, en dépit des prévisions kiwies. 5 dans la caisse, j’ai loué un vrai paquebot, manuel cette fois. Le mec m’a dit « If you crash the car, you’ll pay for the rest of your life ! » OK, pas de problèmes ! Passer les vitesses de la main gauche, pas évident, petit temps d’adaptation requis. 2h30 de Mazda plus tard, au lieu des 3h30 de prévues ;-), nous voilà à Lake Tekapo. Sublime, comme d’hab’ j’ai envie d’écrire. Petit arrêt at « the Church of the Good Sheperd”, au bord du lac, où on est senser admirer l’eau turquoise. Pas d’eau turquoise, I want my money back!! C’est pas si turquoise que ça.. c’était peut-être pas la bonne lumière, ou alors je deviens exigeant, enfin passons.
Après quelques clichés du coin, c’est parti pour la petite rando. Mon plan était de grimper au Munt John Observatory. Le truc c’est qu’il est tombé des kilos de neige il y a quelques semaines, et que celle-ci n’est pas partie.. Tous les autres abandonnent sauf bibi bien sûr, ce n’est pas de la  neige qui va m’arrêter. Le sentier n’étant plus visible, je trace droit dans la pente, suit les traces de raquettes. J’apprends plus tard que mon pansement d’allemande s’est décidée à me suivre. J’arrive en haut de l’observatoire après avoir bien galérer quand même. Vue magnifique à 360°. Le lac Tekapo, un autre lac qui était caché, la vue sur le Mont Cook, du blanc à perte de vue, et avec rien dessus. Pas de stations de ski, pas de routes, pas de villages, pas de poteau EDF, rien. Wild NZ. Je redescends. Où est l’allemande ?? Perdue dans la montagne, elle nous retrouvera bien plus tard..
 Je remonte tout ce petit monde en voiture au sommet pour admirer le sunset. Encore une fois, celui-ci a tenu toute ses promesses. Un truc de malade, regardez les photos. Une autre planète. Les montagnes oranges, les grandes trainées pourpres dans le ciel, le lac.. je sais plus trop quoi écrire sur ces paysages kiwis.

Rapatriement le soir à Christchurch, tout le monde était bien content, le canadien voulait me filer des dollars, j’ai refusé. Mais prochaine fois peut-être..


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mathile 23/07/2006 17:25

C'est bien beau tout ca!!! Certes, les photos sont tres jolies, mais les riders,les surfeurs, y sont ou ??!!
Pense un peu a ton publique feminin!!!
(et n'oublie pas d'en ramener un a ta petite soeur chérie!!lol)
 
 

labussiere alain 13/07/2006 15:05

Bravo Matt,
Encore un wend dont tu te souviendras  lontemps.
Et les pingoins alors ou sont ils?
Meilleurs pensees de zazz et papou.
p.s. papou voudrait voir le char.